mercredi 17 décembre 2014

Cette fille est illégitime

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 15 novembre 1753 font état de l'acte de baptême suivant : 

«Marguerite Bary 

Le quinze novembre mil sept cent cinquante trois, par nous pretre soussign a eté baptisée Marguerite née aujourd'huy du legitime mariage de Jacques Bary   ?audois? et de Mary Francois e Aubry son épouse . Le parrain a ét  Thomas Cardinal et la maraine Marie Madeleine Arbour qu ont tous déclaré ne scavoir signer.
Collet vic». 

Au bas de l'acte, on peut lire l'annotation suivante : 

«Nota  Les dits jacques Bary et Marie-francoise Aubry ne sont point  mariés. ainsi leur enfant est illégitime. Fait à Québec le 15 Xbre. 1753. J. F. Récher curé». 

Le caractère légitime ou non a de sérieuses conséquences pour un enfant, notamment en ce qui a trait au partage de la succession de des parents. Noter la graphie particulière du patronyme de l'enfant.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a girl in Québec, Québec.]

mardi 16 décembre 2014

Prénommé Pepin

Les registres de la paroisse Saint-Louis des Forges du Saint-Maurice pour le 26 mars 1758 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B.   Pepin Mareneaux 

Lan mil sept cent cinquante huit le vingt sixieme de mars je soussigné faisant les fonctions curiales au forges de st maurice crtifie avoir baptisé avec les seremonies ordinaires de la st eglise pepin fils de louis mareneaux et de genevieve La Douceur Le parain a ete charle pepin et la maraine Therese Sarasin le parain a signé avec nous les jour et ans que dessus
C. pepin        Hyacinthe Amiot». 

Dans la version imprimée du Programme de recherche en démographie historique (PRDH), il est noté que :
«le prenom de l'enfant est bien «pepin»». 

Un prénom pour le moins inhabituel. Noter la graphie particulière du patronyme de la mère.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Forges du Saint-Maurice, Québec.]

lundi 15 décembre 2014

Les ossements de l'ancien cimetière

Les registres de la paroisse Saint-Joseph de Maskinongé pour le 21 octobre 1750 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S.   Ossements de l’ancien cimetière

L'an mil sept cent cinquante le vingt et un d'octobre par moi prêtre soussigné, missionnaire de la paroisse St Joseph de Maskinongé ont été inhumés les ossements des corps qui avaient été enterrés dans l’ancien cimetière d’où ils ont été relevés en présence des habitants de cette paroisse en ce requis suivant l’ordonnance
Guay prêtre». 

On peut toujours s'interroger sur les noms des personnes concernées et l'endroit où leurs cendres ont été enfouies. Noter qu'il s'agit d'un registre recopié.
 

[Summary :
The church record pertaining to the translation of remains of corpses in a cemetery in Maskinongé, Québec.]

dimanche 14 décembre 2014

Ajouter Aline à son prénom

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 24 décembre 1896 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B. 152   M. Jeanne Juliette Berthe Hamel. 

Le vingt quatre décembre mil huit cent quatre vingt seize, nous prêtre soussigné, vicaire de cette paroisse, avons baptisé Marie Jeanne Juliette Berthe x, née ce jour, fille légitime de Sieur Henri Hamel, marchand et de Dame Alice Lamothe, de cette paroisse. Parrain Sieur Georges Lamothe, cousin de l'enfant, marraine, Juliette Hamel, soeur de l'enfant, soussignés ainsi que le père. Lecture faite.
Georges Lamothe
          Juliette Hamel
Henri Hamel
                                    I. Faucher ptre». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«x Aline»
 
«J.C.S.
31/3/60.».
 

L'aspect étonnant de cette annotation marginale tient au fait que le jugement de la Cour supérieure intervient plus de 63 ans après le baptême.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a girl in Québec, Québec.]

samedi 13 décembre 2014

Un ondoiement à Sainte-Anne du Sault

Les registres de la paroisse Sainte-Anne du Sault pour le 22 janvier 1889 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S. 4   Anonyme de Antoine Goupille 

Le vingt deux janvier, mil huit cent quatre-vingt-neuf, nous prêtre, curé soussigné, avons inhumé dans le cimetière de cette paroisse, le corps d'une enfant anonyme, du sèxe féminin, ondoyée à domicile par le médecin, sous la condition «si tu es vivus», et ayant donné des signes de mort certaine quelques instants après sa naissance qui eut lieu l'avant veille, fille légitime de Antoine Goupille cultivateur, domicilié en cette paroisse, et de Marie Vallières aussi de cette paroisse.
Furent présents à l'inhumation Henry Martin et Edouard Poirier qui n'ont sû signer.
J.n.C. Lafond ptre curé.». 

Un bel exemple permettant d'illustrer une des modalités prévues par l'église catholique pour l'ondoiement d'un enfant.
 

[Summary :
The church record for the burying of an anonymous girl in Sainte-Anne de Sault, Québec.]

vendredi 12 décembre 2014

Après le passage de l'évêque

Les registres de la paroisse Saint-Henri de Lauzon pour le 4 août 1774 font état de l'information suivante : 

«Lu, approuvé les présents régistres dans le cours de nos visites à st Henry. ce 5 aoult 1774   +  J. ol. Evêque de Québec». 

Pour mémoire, l'évêque concerné est Jean-Olivier Briand.
 

[Summary :
The approval  by a bishop of the church records in Lauzon, Québec.]

jeudi 11 décembre 2014

Baptisée faute de preuves suffisantes

Les registres de la paroisse de la Purification de Repentigny pour le 1er mai 1733 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B marie joseph Desnoyer 

le premier jour de may mil sept cent trente trois a este baptisée par moy pretre soussigne sous condition defaut de preuves suffisantes marie joseph née du vingt huitieme avril environ cinq heure du soir fille de gabriel loyer dit desnoyer et de marie couvret son epouse le parain a este joseph migneron et la maraine charlotte lancer? le pere etant present lesquels ont declare ne scavoir signer de ce enquis selon l'ordonnance.
Deseraves?? pretre». 

Un bel exemple de discrétion exercée par le prêtre.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a girl in Repentigny, Québec.]