mercredi 20 septembre 2017

Payé ?

Les registres de la paroisse Saint-Augustin de Desmaures pour le 21 mars 1751 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S.   Mr. Constantin 

L'an mil sept cent cinquante un le vingt unième mars par moy prestre D. a ete inhumé dans le cimetiere de cette paroisse et selon les formes prescrites apres avoir eté muni de tous les sacrements de l'Eglise Le corps de Mr. pierre constantin commandant des milices de ladte parroisse age de quatre vint huit ou neuf ans enpresence de pierre tessier de charles petitclaire etplusieurs autres qui ont declarés ne scavoir ecrire decerequis suivant l'ordce.
         ?   ». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«payé».
 

[Summary :
The church record for the burying of a man in Saint-Augustin de Desmaures, Québec.]

mardi 19 septembre 2017

Avec l'autorisation de l'évêque

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Bon Secours de Montebello pour le mois d'août 1876 font état du document suivant : 

                         «Ottawa le 28 Avril 1876 

                         Rev A.M. Bourassa 

Révérend Monsieur 

             Je vous autorise à bénir les linges sacrés et les ornements que vous avez actuellement.
Cette faculté vous est accordée en vertu d’un Indult du Pape Pie IX en date du 11 octobre 1874 qui me permet de la communiquer aux prêtres de ce diocèse.
         + J Thomas Ev. d’Ottawa
». 

Cette lettre est insérée avant le 136e feuillet de la copie religieuse du registre.
 

[Summary :
An handwritten letter in the church records of Montebello, Québec.]
 

lundi 18 septembre 2017

À la suite du «verdique» du coroner

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 29 avril 1819 font état de l'acte de sépulture suivant :

«S 106   Charles Labrecque 

Le vingt neuf Avril mil huit cent dix neuf Nous prêtre vicaire de Québec Soussigné avons inhumé dans le cimetière des Picotés Charles Labrecque charpentier époux de Angélique Leblanc? noyé depuis trois jours dans les eaux de la  Rivière St. Charles près cette ville âgé de cinquante cinq ans. Monsieur le coronaire après avoir fait la visite sur le corps du noyé a donné un verdique comme il parait par celui qui est attaché au double du Registre, par lequel nous pouvons légitimement l’enterrer. Présens Jean Gagnon et Pierre Théophile Garneau soussignés.
P.T. Garneau         J Gagnon.                M Dufresne».
 

[Summary :
The church record for the burying of a man in Québec, Québec.]

dimanche 17 septembre 2017

Réputé noyé accidentellement

Les registres de la paroisse Sainte-Croix de Tadoussac pour le 30 mai 1904 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S. 8   Alexandre Thérien 

   Le trente mai mil neuf cent quatre, Nous curé soussigné avons célébré une messe de "requiem" pour le repos de l’âme de Alexandre Thérien, pêcheur et chasseur, réputé noyé accidentellement à l’Ile aux Lièvres, le vingt six du courant, âgé de quarante-deux ans, époux en troisièmes noces de Ernestine Savard, de cette paroisse. Le corps du défunt n’a pas été retrouvé. Présents un grand nombre de paroissiens dont plusieurs soussignés. Lecture faite.
    Donat Therrien
L .A. Vaillancourt
J. Tremblay
Frs Déchène
A.G. Harvey
Eugène Cann.
           N.A. Talbot».
 

[Summary :
The church record for the burying of a drowned man in Tadoussac, Québec.]

samedi 16 septembre 2017

Pour localiser ces actes de sépulture

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Montréal pour le mois de février 1857 font état des annotations marginales suivantes : 

«(Les actes du 23 février se trouvent ci-après, 269-278[verso du 15e feuillet]. 

«(Les actes du 24 février se trouvent ci-dessus, 258-268[recto du 17e feuillet]. 

Un bel exemple de la qualité de la tenue des registres par l'église catholique. Noter que ces sépultures sont inscrites dans un registre particulier.
 

[Summary :
The church record for some buryings in Montréal, Québec.]

vendredi 15 septembre 2017

Où sa mère état venue faire ses couches

Les registres de la paroisse Nativité de Notre-Dame de Bécancour pour le 23 janvier 1764 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«Enterremnt d'un garçon à Francois Courville 

l'an mil sept cent quarante quatre le vingt huitième jour du mois de janvier j'ai enterré un garçon né du légitime mariage de francois Courville et de Magdeleine Turbot de Gentilly paroisse de Champlain. Le susdit garçon avait été ondoyé par le Sieur Alavoine Chururgien accoucheur, et il état mort quelques moments après en cette susdite paroisse ou la dite Magdeleine Courville était venu faire ses couches. Le susdit enfant a été inhumé avec les cérémonies ordinaires dans le nouveau cimetière sur la terre cédée par françois Bigot pour y bâtir une église fait les susdits jour et an en foi de quoi j'ai signé.
     /signé/ G marcot jei». 

Noter qu'il s'agit d'un registre recopié.
 

[Summary :
The church record for the burying of boy in Bécancour, Québec.]

jeudi 14 septembre 2017

Une question de quasi domicile

Les registres de la paroisse Saint-Adrien d'Irlande pour le 20 novembre 1906 font état de l'acte de mariage suivant :

«M. 6   Alcide Groulx & Léontine Roberge 

Le vingt novembre mil neuf cent six, vu la dispense de deux bans de mariage accordée par Monseigneur C.A. Marois, Vicaire Général, en date du quinze novembre dernier : vu la publication du troisième ban faite au prône de notre messe paroissiale entre Alcide Groulx journalier, ci-devant domicilié à Manchester N.H. Etats Unis, quasi domicilié à St-Ferdinand, fils majeur de Joseph Groulx cultivateur et de Eliza Dillette, de la paroisse de Ste Anne de Stukely d'une part : et Léontine Roberge, quasi domiciliée en cette paroisse, fille majeure de Julien Roberge cultivateur et de Domithilde Clément dit Labonté de la paroisse de Ste Sophie d'autre part ; ne s'étant découvert aucun empêchement de mariage, nous, curé soussigné, avons reçu leur mutuel consentement de mariage et leur avons donné la bénédiction nuptiale en présence de Arsène Pelletier beaufrère de l'épouse qui n'a su signer. Les époux ont signé avec nous. Lecture faite. [La phrase suivante est écrite avec une encre différente.] Le dit mariage ayant été trouvé nul, nous, curé soussigné, muni de l'autorisation de Mgr L.N. Bégin archevêque de Québec, avons revalidé le dit mariage le dix-mars-dix-neuf-cent-sept en présence des témoins soussignés.
         Alcide Groulx       Arsène Pelletier
Leontine Roberge       Jules Beaulieu
        M. N. J. Dumas ptre curé». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«Ce mariage s’est trouvé nul vu qu’il a été découvert que Léontine Roberge n’avait pas quasi domicile à St Adrien. Revalidé le dix mars suivant  A.G. L.R. A.P. J.B. M.N.J. Dumas ptre».

Un bel exemple des exigences additionnelles de l'église catholique relatives au sacrement du mariage.


[Summray :
The church record for a marriage in Saint-Adrien d'Irlande, Québec.]