mardi 27 janvier 2015

Décédée accidentellement en dansant

Les registres de la paroisse Sainte-Anne de La Pocatière pour le 26 janvier 1866 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S. 5   Marie Déry 

Le vingt six janvier mil huit cent soixante et six, nous prêtre soussigné, avons inhumé dans le cimetière de cette paroisse, le corps de Marie fille légitime de François Déry et de Justine Potvin, décédée accidentellement l'avant veille, agée de vingt trois ans, le coroner m'ayant permis de procéder à l'inhumation. Présents Jean Baptiste Ouellet et Pierre Blanchet soussigné avec nous.
Pierre Blanchet       J Bte Ouellet            Oct Paradis ptre curé». 

Une façon pour le moins inhabituelle de mourir. 
 

[Summary :
The church record for the burying of a girl in La Pocatière, Québec.]

lundi 26 janvier 2015

Décédé en tombant des Remparts

Les registres de l'Anglican Cathedral Holy Trinity Church de Québec pour le 3 août 1800 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«Roberts Buried 

Thomas Roberts, wheelright, of the city of Québec, aged forty six years, was accidentally killed by a fall from the Remparts August, the first and was buried August the third, in the year of our Lord, one thousand eight hundred.
         By me, Father Jehosaphat Mountain
                     Rector of the English Church at Quebec
Present   Rick Goldworthy Foreman of Miners
               Jack Thompson,   ?   of works». 

Sous un certain angle, une façon de rappeler la présence d'une des caractéristiques de la ville de Québec.
 

[Summary :
The church record for the burying of a man in Québec, Québec.]

dimanche 25 janvier 2015

Une correction sur ordre du protonotaire

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 23 juillet 1891 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B. 102.   Jean Louis Albert Robert Trudel 

Le vingt-trois juillet mil huit cent quatre-vingt-onze, nous, prêtre soussigné, vicaire de cette paroisse, avons baptisé Jean Louis Albert, Robert, né la veille, fils légitime de Sieur Robert Trudel, journalier, et de Dame Marie Laperrière, de cette paroisse, La parrain a été Sieur Louis Laperrière, cultivateur, Saint-Augustin, oncle de l'enfant, la marraine Dame Marcelline Pelletier, son épouse, lesquels ont déclaré ne savoir signer ainsi que le père. Lecture faite.
         Joseph D. Beaudoin, ptre». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«Corrigé par ordre de Monsieur Wilfrid Edge, Protonotaire 10/9/1945.». 

Noter que cette correction est effectuée 53 ans après la rédaction du texte de l'acte de baptême du garçon. Malgré l'absence d'indication en ce sens dans le registre, cette modification a vraisemblablement été effectuée pour donner suite à un jugement de la Cour supérieure. 
 

[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Québec, Québec.]

samedi 24 janvier 2015

Elle avait été ondoyée

Les registres de la paroisse de L'Annonciation pour le 5 mars 1900 font état de l'acte de sépulture suivant : 

«S 6   Marie Louise Boileau 

Le cinq mars, mil neuf cent, nous, prêtre soussigné, avons inhumé, dans le cimetière de cette paroisse, le corps de Marie Louise Boileau, fille de Jacques Boileau cultivateur et d'Elizabeth Taillon, de cette paroisse, décédée l'avant veille, quelques instants après sa naissance. Les témoins ont été Jacques Boileau et René Lacroix soussignés avec nous. Lecture faite
J Boileau    R Lacroix
Ule? Lafontaine p.s.s.». 

Dans la marge, on peut lire l'annotation suivante :
«(ondoyée)». 

Habituellement, la mention qu'un enfant a été ondoyé fait partie du texte d'un acte de baptême. Sur un autre plan, combien de temps équivaut à l'expresssion «quelques instants» ?
 

[Summary :
The church record for the burying of a baby girl in L'Annonciation, Québec.]

vendredi 23 janvier 2015

Greffier du journal anglais de l'Assemblée législative

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 11 juillet 1871 font état de l'acte de baptême suivant : 

«B. 128   Marie Anne Antoinette Smith. 

Le onze juillet mil huit cent soixante et onze, nous Vicaire général soussigné, avons baptisé Marie Anne Antoinette, née la veille du légitime mariage de Paul Ernest Smith, Ecuyer, Greffier du Journal Anglais de l'Assemblée Législative, et de Dame Marie Virginie Cazeau, de cette ville. Parrain, Sieur Ernest Smith, frère, Marraine, Demoiselle Virginie Smith, soeur de l'enfant, lesquels, ainsi que le père ont signé avec nous, lecture faite.
Virginie Smith              Ernest Smith
P.E. Smith
Vincent Cazeau            Marie Antoinette Cazeau
C. [illisible] ptre». 

D'une certaine façon, un exemple pour illustrer la présence du pouvoir politique dans la ville de Québec.
 

[Summary :
The church records for the baptism of a girl in Québec, Québec.]

jeudi 22 janvier 2015

S'agit-il d'un acte de mariage ?

Les registres de la paroisse Saint-Bernard de Lacolle pour le 13 septembre 1856 font état de l'information suivante :

«M. 7 de Effrem Bombardier et Marguerite Latour, Bénit.
     

Ce treize septembre, mil huit cent cinquante six, nous, prêtre, curé, soussigné avons  bénit le mariage d'Effrem Bombardier et de Marguerite Latour, fait antérieurement, aux Etats-Unis, devant un juge de paix. Les témoins ont été Pierre Frappier et Bernardin Dupuis qui n'ont pu signer.
F. Rochette ptre». 

Des éléments importants sont absents de cet acte : l'accord des époux, les noms des parents des mariées, la publication de bans. Cet acte ne peut être considéré comme un acte de mariage et n'a de valeur que pour les fins de l'église catholique. Noter l'absence d'indications relatives au lieu et à la date du mariage aux États-Unis de même que la graphie du prénom de l'époux.
 

[Summary :
The church record for a marriage in Lacolle, Québec.]

mercredi 21 janvier 2015

Blanchet et non Blanchard

Les registres de la paroisse Notre-Dame de Québec pour le 7 juillet 1672 font état de l'acte de baptême suivant : 

«pierre Alphonse Blanchard 

Le septième jour du mois de juillet de l'an mil six cens soixante et douze par moy Henry deBernieres pretre curé de cette église paroissiale de notre dame de Quebec a esté baptisé Pierre Alfonse, fils de Pierre Blanchar et de Marie Anne fournier sa femme, né le jour d'hyer. Les parrain et marraine ont esté Alfonse Morin et Helene des portes femme dusr Noel Morin
H de Bernières.». 

Dans ma marge, on peut lire l'annotation suivante :
«Note. Erreur, c’est Blanchet et non Blanchard voyez mariage 17 fév. 1670». 

Noter la référence à l'acte de mariage concerné.
 

[Summary :
The church record for the baptism of a boy in Québec, Québec.]